ANALYSE DE LA PRODUCTION ÉCRITE EN FRANÇAIS L3 DES ENSEIGNANTS EILE DE LANGUE TURQUE

Author:

Number of pages: 184-206
Year-Number: 2021-39

Abstract

La production écrite fait partie des quatre grandes compétences à acquérir dans l’apprentissage d’une langue étrangère et nécessite d’être couramment pratiquée. Elle possède certaines complexité s sur plusieurs plans : linguistique, syntaxique, morphologique, lexical, phrastique et orthographique. Dans le cas de l’apprentissage du français en tant que langue étrangère (FLE), il est important de maîtriser ces structures tout comme leurs fonctionnements. Les locuteurs qui parlent plusieurs langues opèrent des transferts d’une langue à une autre, chacun étant catégorisé différemment. Certains les considèrent comme une source d’erreurs potentielle, d’autres comme une stratégie d’apprentissage qui favorise le développement d’une langue. Afin de mieux appréhender la question, nous avons opté pour un échantillon constitué d’enseignants des cours d’Enseignement Internationaux de Langues trangères (EILE) qui enseignent le turc, leur langue maternelle (L1) en France, et dont la seconde langue est l’anglais (L2) et la troisième langue, le français (L3). Le rôle des influences translinguistiques occupe une place importante dans les recherches en linguistique. Ce travail vise d’abord à identifier les emprunts linguistiques réalisés par les enseignants lorsqu’ils écrivent en français. Des emprunts lexicaux de la L1 et de la L2 ont été relevés ainsi que des emprunts hybrides ayant comme source la L2. Par ailleurs, des emprunts sémantiques provenant directement de la L2 ont été détectés. Puis, une attention particulière a été portée à l’acquisition des structures phrastiques et à la négation en français sur le plan syntaxique, à l’emploi des déterminants sur le plan morphologique et à la maîtrise des temps et leur utilisation. Il a été relevé sur le plan lexical, une grande variété dans l’utilisation des concepts et sur le plan phrastique, un effort dans l’utilisation d’un niveau de langue standard et soutenu ainsi qu’une intégration des formules de remerciement et de politesse. Enfin, sur le plan orthographique, un effort significatif est constaté dans le respect des règles d’accentuation et l’élision. 

Keywords

Abstract

Written production is one of the four main skills to be acquired in learning a foreign language and needs to be practiced frequently. It has some complexities on several levels: linguistic, syntactic, morphological, lexical, phrasal, and spelling. In the case of learning French as a foreign language (FLE), it is crucial to master the structures of it as well as their functions. Speakers who speak more than one language make transfers from one language to another, each categorized differently. Some accept these transfers as a potential source of error, others as a learning strategy promoting the development of a language. In order to understand the question better, we have opted for a sample constituted of teachers of International Teaching of Foreign Languages (EILE), who teach the Turkish language, their mother tongue (L1) in France, and whose second language is English (L2) and third language is French (L3). The role of translinguistic influences occupies an essential place in linguistic studies. First, this work aims to identify the linguistic borrowings made by teachers when they write in French. Lexical borrowings from L1 and L2 were identified and hybrid borrowings from L2. In addition, semantic borrowings coming directly from L2 were detected. Then, special attention was given to the acquisition of phrasing structures and negation in French at the syntactic level, the use of determinants at the morphological level and the mastery of tenses and their use. Finally, it was noted the use of a huge variety of words on the lexical level and, on the phrasal level, an effort in the use of a standard and sustained level of language and an integration of expressions of thanks and courtesy. Finally, on the spelling level, a significant effort was noted regarding the rules of accentuation and the elision. 

Keywords